Costa Rica

Cahuita, 100% Caraïbes // Costa Rica

14/06/2016
entete-cahuita

Cahuita, c’est un peu notre coup de cœur niveau ambiance au Costa Rica. Ici, c’est le royaume des rastas. Chaque rue du village, plutôt des pistes en terre en fait, offre son lot de musique reggae et de joueurs de dominos. Et c’est aussi la porte d’entrée du superbe Parc National Cahuita, entre nature sauvage et plages alanguies, où on a enfin pu voir un paresseux !

On est arrivé à Cahuita par la route du bord de mer, qui annonce la couleur : ambiance caraïbe. Cela fait du bien, car la route 32 qui mène au Puerto Limon était surchargée de camions et stressante quand on conduit. Mais à l’approche de Cahuita, on entre dans le paradis des cocotiers, le temps ralenti, la route serpente le long du littoral et on a presque envie de s’arrêter à chaque virage pour découvrir la mer.

cahuita6

En arrivant au village, composé de 5 à 6 rues en tout et pour tout, on a vite senti qu’on allait s’y plaire. On installe notre tente au camping où nous sommes seuls, et on part découvrir le village. Le soir tombe vite ici et on flâne tout en appréciant finalement la musique des enceintes posées par les petites boutiques de rue.

On croise des locaux, habillés rasta, jouant aux dominos. Le jeu à l’air très sérieux. On s’installe à proximité pour notre repas alors que le noir envahit le paisible village.

Dans la nuit, une averse intense nous surprend. On est pourtant habitués aux passages pluvieux intempestifs du pays, mais cette fois ci, la tente ne la supporte pas. Il pleut à l’intérieur !! 😥 On comprend à présent pourquoi il y avait des plateformes couvertes à certains endroits du camping ! On y déménage la tente rapido, pour reprendre notre nuit au sec…

Malgré un sommeil entrecoupé, on est venus à Cahuita (et au Costa Rica en général) pour découvrir la merveilleuse nature, et tôt le matin, nous partons  en direction de l’entrée du parc, qui se situe juste à la sortie du village.

cahuita2

C’est le seul parc dont l’entrée est gérée par la communauté et donc soumise à donation. Vous donnez ce que vous voulez. Essayez d’être juste par rapport aux autres parcs que vous avez visités.

Le parcours est juste magnifique, avec très peu de visiteurs (en tout cas si vous y allez tôt comme nous). Le sentier longe la plage juste derrière sa première barrière végétale. Et cette barrière regorge de très nombreux animaux, qu’on voit moins qu’on ne les entend.

cahuita8

Pour nous c’était notre dernière chance de voir des paresseux en journée, que nous n’avions pas réussi à voir côté pacifique. Au cours de la rando, je lève la tête en permanence, me mettant au défi de voir un paresseux avant la fin de la journée. J’en ai presque le torticolis. Mais au bout d’un moment j’aperçois une boule dans les arbres. J’en avais déjà vu plein, mais à chaque fois il s’agissait de termitières 😳

J’observe donc la boule pendant quelques minutes, et là, j’aperçois un mouvement léger. Je saute intérieurement de joie ! Enfin un paresseux !! Il est un peu caché dans les feuilles, mais on passe un bon moment à l’observer. Ses gestes sont démesurément lents. Sur les 10 minutes d’observation, il se sera déplacé d’environ 40 cm !!

cahuita13

cahuita12
Nous continuons ensuite la balade, ponctuée par les cris des singes hurleurs. Nous voyons filer un raton laveur. On se sent entourés, observés par les animaux que nous commençons à mieux apercevoir, notre œil devenant plus expérimenté.

cahuita11

cahuita14

Nous profitons également de la plage, avec une petite baignade dans une zone sans danger, car certaines parties de plage sont déconseillées en raison des forts courants.

cahuita5

cahuita9

cahuita10

Au bout de nos 3 heures de marche tranquille, nous arrivons à l’extrémité du parc. Nous allons rejoindre Cahuita grâce au bus qui passe régulièrement à la sortie. Et quel bus ! Ce sera une expérience inoubliable, mais pas forcément une que l’on a envie de revivre ! Un bus qui roule à fond sur une route pleine de nids de poule, avec la musique à casser les tympans. A bord tout le monde fume, et pas que du tabac ! Un peu comme partout à Cahuita !

On aura en tout cas particulièrement apprécié cette étape, qui nous a permis en fin de séjour de nous sentir aussi zen que l’ambiance du village.

Et vous, aimeriez-vous découvrir ce genre de village,
où la décontraction est le maître mot ?

 

# Cet article fait partie d’un ensemble de récits consacrés à notre voyage au  Costa Rica en Mars 2006.
> Carnet de voyage (itinéraire et budget)
> Galerie Photos
> Articles dédiés :

You Might Also Like

8 Commentaires

  • Répondre Elodie 15/06/2016 à 11:29

    Juste un petit coucou pour dire que les photos sont superbes !!
    On a maintenant juste une envie, c’est d’y aller !

    • Répondre Les 3 M 15/06/2016 à 11:43

      Merci Elodie, c’est vraiment une destination à faire si on aime la nature !

  • Répondre Travel_bou 15/06/2016 à 11:31

    Très original les palmiers !!!

    • Répondre Les 3 M 15/06/2016 à 11:44

      oui tu as vu, c’est très rasta !!

  • Répondre Itinera Magica 15/06/2016 à 8:18

    Quel reportage fabuleux ! Je suis allée au Costa Rica à l’âge de 11 ans et j’en garde un souvenir vertigineux, fascinant. Je n’étais pas allée à Cahuita, mais tu me donnes envie… fabuleuses, ces images de paresseux !

    • Répondre Les 3 M 16/06/2016 à 5:43

      Ton commentaire nous fait trop plaisir, car on a juste adoré ce pays. Normalement on ne retourne jamais 2 fois dans le même pays, mais on ferait bien une exception pour le Costa Rica 😜.
      En tout cas tu as beaucoup voyagé étant enfant, dis donc ! On comprend comment tu as attrapé le virus du voyage 😍

  • Répondre Julia Laffaille 03/10/2017 à 1:09

    Olala comme ça me donne envie d’y retourner !!
    J’ai l’impression que c’était hier :'(

    • Répondre Les 3 M 03/10/2017 à 3:12

      C’était hier pour toi 😉 mais c’est vrai que le temps passe vite. J’y retournerais bien aussi ! Marieke

    Laissez un commentaire

    Top