Costa Rica

Frissonner face aux crocodiles de Tarcolès // Costa rica

19/04/2006
entete-tarcoles-costarica

Le Costa Rica compte de très nombreuses espèces animales, mais une seule vous donnera cette impression d’avoir côtoyé une bête féroce.

Durant notre voyage au Costa Rica en 2006, nous avons décidé de participer à une exploration sur le Rio Tarcolès. Cette rivière est très célèbre ici en raison de la présence du crocodile américain, l’un des plus gros de son espèce.

Nous avons choisi l’organisme Crocodile Man, plutôt que l’autre société, car ils proposent une visite en Français. Certes, nous comprenons l’anglais, mais concernant les espèces d’animaux, c’est quand même plus facile dans la langue maternelle.

La veille de notre sortie en bateau, nous nous sommes rendus au Pont de Tarcolès, surplombant la rivière. Les crocodiles se prélassent sous nos yeux, alternant bains de soleil et petit tour à l’eau. Nous sommes époustouflés par leur taille et par leur nombre. Il y a au moins une vingtaine de bêtes sur à peine 100 m !

Rio Tarcoles
Avant le départ de notre tour, nous discutons avec le fameux « crocodile man », celui qui descend à l’eau à la rencontre du crocodile. Il nous raconte ses 5 années d’expérience, ponctuées de quelques accidents, mais jamais très graves, et il ne voudrait pour rien au monde changer de travail.

Le circuit commence par la découverte des oiseaux vivants le long du Rio. Le guide nous montre 5 espèces différentes de hérons, des aigrettes, martins pêcheurs et cormorans. Nous verrons même une cigogne (beaucoup moins belle que celles d’Alsace…).

Rio Tarcoles

 

Notre capitaine aperçoit alors un crocodile, énorme soi-disant. Nous, avec nos yeux incultes, nous ne voyons rien du tout sous cette eau marron. Crocodile Man entre alors dans l’eau, en essayant d’attirer le monstre vers lui en frappant la surface avec le plat de la main, puis avec un filet de poisson. Nous apercevons d’abord une traînée à la surface, puis enfin le dos du crocodile. Il fait plus de 5 mètres ! Il s’approche du filet de poisson et se soulève hors de l’eau pour l’attraper. Il n’est qu’à quelques centimètres de Crocodile Man !

Rio Tarcoles

Rio Tarcoles

C’est assez impressionnant et excitant, voire effrayant, mais nous avons la chance de voir de près la tête de l’animal avec sa dentition parfaite et sa force herculéenne. Crocodile Man remonte rapidement dans le bateau, et nous quittons le lieu pour apercevoir un crocodile veillant près d’un pâturage où paissent tranquillement quelques vaches. En espérant qu’elles ne s’approchent pas trop du bord, car ce crocodile, s’il a faim, pourrait très bien en tuer une.

Rio Tarcoles

Nous rentrons à l’embarcadère après cette navigation de 2 heures, qui nous en a mis plein les yeux !

Tarif 2006:
Hébergement : Camping Madrigal à Jaco : 1500 c./ pers.
Crocodile Man Tour : 25$ / pers

 

Cette expérience sera une première pour nous, celle du nourrissage des animaux sauvages. À cette époque, cela ne nous gênait pas, mais aujourd’hui, après avoir voyagé dans différents pays, vu certains reportage et le changement de comportement des animaux à l’approche des humains 🙁 , je ne suis pas sûre que nous recommencerions l’expérience avec cette organisme. Nous privilégierions certainement une entreprise sans nourrissage, plus en accord avec la nature…

# Cet article fait partie d’un ensemble de récits consacrés à notre voyage au  Costa Rica en Mars 2006.
> Carnet de voyage (itinéraire et budget)
>
Galerie Photos

> Articles dédiés :

You Might Also Like

Sans Commentaires

Laissez un commentaire

Top