Escapades en France

La Corniche d’Or en bateau, du Cap Dramont aux îles de Lérins // Côte d’Azur

03/11/2017
entete-corniche-dor

Vous savez combien on aime notre région, notre ville, notre Estérel. Tous les week-ends, nous découvrons ou redécouvrons tous ces trésors qui nous entourent, à pied, en voiture, en bateau. Mais aussi incroyable que cela puisse paraître, nous n’avions jamais navigué le long de la Corniche d’Or dans sa totalité. C’est désormais chose faite, en ce mois d’Octobre ! Suivez notre sortie bateau / bivouac sur 2 jours du Dramont à l’île St Honorat….


 

LA CORNICHE D’OR, C’EST OÙ ?

 

La Corniche d’Or, c’est une quarantaine de kilomètres époustouflants sur la Côte d’Azur. Les roches rouges de l’Estérel plongent ici directement leurs griffes dans le bleu de la Méditerranée. La côte est découpée, trouée, projetée dans la mer, offrant des paysages terrestres et sous-marins extraordinaires. On peut la découvrir par la route panoramique ouverte en 1903, de Saint Raphaël à Mandelieu, avec ses points de vue et ses accès aux calanques.

corniche-dor


Mais plus rare est de découvrir la Corniche depuis la mer.

 

Une fois n’est pas coutume, nous avions une semaine de vacances sans voyage prévu. C’était l’occasion parfaite pour cette expérience. Et quand Monsieur-M m’a dit : “et on pourrait aussi faire un bivouac sur le bateau, ou dans une calanque ou sur les îles de Lérins”, il n’en fallait pas plus pour me convaincre. Enfin, si. La météo. Si vous lisez régulièrement ce blog, vous savez que je suis particulièrement sujette au mal de mer.
Prévisions météo du mardi et du mercredi : grand soleil, mer calme, houle 0,1 à 0,6 mètres. 10 centimètres de houle ? Je devrais résister 👊 !!

On a donc embarqué sur le bateau un beau mardi matin, avec au programme, quasiment rien (et ça fait du bien), si ce n’est atteindre l’île St Honorat avant la fin de journée !

entete-cornichedor

 

.

EMBARQUEMENT AU PORT DU POUSSAÏ

 

Notre port d’attache est le petit port tout mignon du Poussaï. Pour nous, le plus beau port de Saint Raphaël, voire de la Côte d’Azur. Chauvins, nous ? 😇 Niché au pied du majestueux Cap Dramont, on sort à peine de quelques centaines de mètres que les paysages sont parmi les plus photogéniques de la côte d’Azur.

 

 

LE CAP DRAMONT ET L’ÎLE D’OR

S’il y a bien un lieu dont on ne peut se lasser, c’est le Cap Dramont. De la terre comme de la mer, on aperçoit cette bande de terre qui s’avance, comme le dos d’un gros animal ronflant, désormais totalement endormi après des millénaires d’activité volcanique. Un dragon, voilà à quoi il nous fait penser. avec ses écailles acérées qui parfois surgissent de la mer. Des écueils dangereux pour les marins imprundents.

cap-dramont3

Le plus beau de ces écueils a même tellement charmé l’un des riches visiteurs de la Côte d’Azur, Le Dr Lutaud, qu’il y a fait construire au début du 20ème siècle une tour crénelée, symbole d’un territoire unique et majestueux. L’île d’Or. Dont on dit qu’elle aurait inspiré Hergé pour son album Tintin et l’île Noire. Quoi qu’il en soit, cette île est désormais l’emblème, le totem de la Corniche d’Or. Si seulement elle était ouverte au grand public….

ile-dor

.

.

LA BAIE D’AGAY 

Nous quittons le Cap Dramont, dépassant au loin la rade protégée d’Agay et son petit phare tout mignon que j’ai eu la chance de visiter de l’intérieur pendant les Journées du Patrimoine. Ici, il y a encore de nombreux pièges pour les bateaux, qui auraient tendance à vouloir s’approcher trop près des eaux turquoises de la côte. Il faut slalomer entre les rochers qui affleurent, devenus le paradis des plongeurs et snorkelers. On peut parfois accoster sur ces petites trouvailles joignables uniquement par la mer. 

.

Ce sont un peu ici comme des miettes de l’île des vieilles, ce minuscule bout de terre qui a décidé de prendre son indépendance, laissant derrière lui quelques petits rochers comme le Petit Poucet, au cas où, un jour, il voudrait retrouver le chemin du continent.

calanque-anglais

 

MAJESTUEUSE CORNICHE D’OR

À partir de là, les îlots disparaissent, laissant place nette aux falaises abruptes de l’Estérel qui viennent s’effondrer dans la mer. Depuis la mer, on ne se rend pas compte de la hauteur de ces falaises et des montagnes, ces dernières dépassent pourtant les 400 mètres. On sillonne langoureusement les failles et les arrondis de la côte. Rien n’est droit ici, la mer a creusé, la roche a lutté. Le résultat est spectaculaire. Des calanques étroites viennent ponctuer les pointes et les caps, vestiges d’un affrontement tortueux. Certaines sont accessibles depuis la route, chef d’oeuvre du génie humain, d’autres restent des trésors réservés aux aventuriers de la mer.

bateau-corniche-dor7

.
Les kayaks et paddles sont ici aussi nombreux que les bateaux. Ils se faufilent dans les moindres interstices. En baissant la tête et en laissant filer le regard sous la surface transparente de l’eau, on peut facilement apercevoir les nombreux poissons qui vivent royalement ici, dans cette zone de réserve interdite à la pêche.


.

bateau-corniche-dor5

Alors que nous prenons un peu de vitesse, l’un des ces habitants sous marin va nous offrir un joli spectacle. Un espadon de plus d’un mètre saute, là, sous nos yeux, juste devant le bateau 🐬. Et il recommence une seconde fois. Son corps luit sous le soleil, les reflets miroitant de ses écailles passent du bleu au violet. Je sors d’un geste vif l’appareil. Mais il ne sautera pas une troisième fois…. Cet instant sera uniquement gravé sur nos rétines et dans notre tête à vie ! Merci ✨

Et puis, ce n’est pas comme si nous n’avions jamais eu la chance de faire des rencontres inoubliables. D’ailleurs cette année, nous avons eu la chance de voir par 2 fois des dauphins au large de Saint Raphaël.

 

 

A LA RECHERCHE DE LA MAISON DE NOS RÊVES

Nous sommes désormais dans les Alpes Maritimes, où la nature cède un peu la place à l’homme, qui a décidé depuis les années 1900 de rivaliser avec la beauté des lieux. Villas aristocratiques, maisons bourgeoises, châteaux, bâtisses d’exceptions… Toutes les maisons sont plus folles les unes que les autres … mais celles qui nous font de l’oeil ne sont pas forcément les plus grandes.

villas-corniche-dor5


.

Nous préférons la sobriété d’une petite maison, les pieds dans l’eau, avec son mini port abri, qui peut aussi faire office de piscine … Et il y en a beaucoup comme ça. On s’amuse à les recenser, pour le jour où nous gagnerons au loto 😋. Enfin, pour le jour où nous commencerons à jouer tout court… D’ailleurs, c’est bien pour ça qu’on a emmener une tente !!

 

villas-corniche-dor3

 

ÎLE ST HONORAT

Il est déjà 16h30 et nous décidons de quitter la côte pour prendre le large direction les îles de Lérins, que nous atteignons rapidement après 10 minutes de traversée. Nous nous glissons lentement dans le chenal qui sépare l’île Ste Marguerite et l’île St Honorat.

Il faut que nous commencions à repérer les lieux pour savoir si oui ou non, nous pourrons installer notre bateau et notre tente pour la nuit. Nous entrons dans le tout petit port de St Honorat. Aucune interdiction de rester à quai la nuit. Cela s’annonce parfait, nous reviendrons accoster ici.

sainthonorat12

En attendant, nous faisons le tour de l’île en bateau, aux lueurs bien douces de fin de journée. Le monastère fortifié et l’église se dévoilent parfaitement depuis la mer. Ici vit une communauté d’une vingtaine de frères bénédictins depuis 16 siècles, dont les journées sont ponctuées par la prière, le travail de la vigne et l’hospitalité.

Quand nous revenons en direction du petit port, quasiment tous les bateaux sont sur le départ pour rentrer chez eux. Nous jetons nos amarres sur le quais, puis partons avec nos sacs à dos et le pique nique faire un petit tour de l’île. La sérénité des lieux nous enveloppe immédiatement, comme dans un manteau.

sainthonorat1


.

Alors que le soleil commence sérieusement à décliner sur l’horizon, nous nous installons sur le parapet du monastère fortifié pour déguster nos chips et nos sandwichs, les yeux scotchés sur le spectacle unique qui s’offre à nous. Voir le coucher de soleil sur notre Estérel depuis le large. Juste un instant magique 🌟 (de plus !).

 

sainthonorat9

.

 

sainthonorat8.

La nuit sera douce et totalement silencieuse, mais courte, car ne voulant pas trop déranger la tranquillité des lieux, nous démontons notre tente à 6h du matin, avant l’aube et finissons notre sommeil directement à la belle étoile sur les banquettes du bateau. Il fait doux et nous n’avons vraiment pas besoin de nos manteaux de skis que nous avions pris au cas où 🎅. Ce sont finalement les moustiques qui nous obligeront à sortir de nos duvets !

 
RETOUR DEPUIS LA NAPOULE

Le ciel est brumeux, nous avons quand même du mal à nous réchauffer, nous levons alors l’ancre direction le port de la Napoule. C’est là que nous irons prendre notre petit déjeuner, sur la plage à côté du Château.

la-napoule1


Nous décidons de suivre un peu le sentier du littoral qui le longe, jusqu’à la pointe des Rochers des Pendus. Quel joli nom 😂!!
Il est 10h du matin, il nous faut désormais reprendre notre route navigation, pour un retour en mode tranquille vers le Poussaï. Avec l’apparition bienvenue du soleil ☀️ !!

 

.

IMAGINER LES PROCHAINES SORTIES EN MER

Cette fois ci, nous partons à la recherche de futurs spots de baignade, voir de camping sauvage, en particulier dans les criques et calanques inaccessibles par voie terrestre. Et on en a trouvé des plutôt biens !! A bon entendeur !! Oui, c’est sûr, l’été prochain, nous prendrons le temps d’accoster ces nouveaux lieux et cette fois avec Mini-M et une eau aux températures estivales  😎!!

calanques2

.


.

corniche-dor3.


.

calanques7

 

Nous pique niquons toujours dans ces décors de rêve, puis nous nous installons tranquillement sur l’île des Vieilles en attendant le coucher du soleil, entre baignade, sauts et petit tour de l’île. Cela nous donne aussi des idées de camping sauvage pour les années à venir.

 

ile-vieilles5

.


.

ile-dor4


Ce que nous attendons désormais ? Le coucher de soleil sur l’île d’Or, pour finir ce « boat trip » en beauté !

 

ile-dor3

 

 


Infos pratiques


 

Venir sur la Corniche d’Or : L’accès se fait soit par l’Ouest (Saint Raphaël), soit par l’Est (Mandelieu la Napoule), toutes deux accessibles par le train, mais aussi par l’avion (aéroport de Nice à 1h).

La Corniche d’Or par la mer On a le luxe de pouvoir profiter du bateau familial, et on sait que ce n’est pas donné à tout le monde. Mais il existe plein de possibilités de découvrir la Corniche d’Or par la mer.
> La plus courante : Les bateaux d’excursions (Bateaux bleus de St Raphaël / Bateaux La Napouloise )
> La  plus fun : une sortie en zodiac avec un skipper passionné TakSea  (ce qui ressemblera le plus à notre sortie)
> La plus sportive : en kayak ou en paddle (Paddle House à Agay  / Aqua Evasion à Théoule) voire à la nage !
> La plus relax : sortie en Maxi Catamaran AMC
> La plus simple : la location de bateau sans permis (Bateau Loc à Agay)
> La plus chère : la location de bateau avec permis (Cap Sea à Agay)

Vous pouvez d’ailleurs regarder sur le site Expérience Côte d’Azur, un service officiel des Office de Tourisme, et qui en plus dispose souvent de promotions sur certains des prestataires cités plus haut

Et si vraiment on veut voir la Corniche par la terre ? Rien de plus simple,  entre St Raphaël et Mandelieu La Napoule, panoramas, calanques, petits ports, tout cela est accessible soit par la route RD559, soit par le train TER.

Se loger sur la Corniche d’Or : On connait énormément d’hébergements très biens sur cette côte, mais s’il fallait n’en conseiller qu’un..
Les Studios Sotos : Une vue de rêve, des petits logements propres et fonctionnels, situés exactement le long de la Corniche d’Or

Faire étape pour boire un verre : 
Nous prenons très souvent nos quartiers à la brasserie « C’est le Mieux », sur le Port du Poussaï, carte très simple au calme et avec une vue fantastique sur l’île d’Or !!

.

.

Allez, vivement l’été qu’on y retourne !!

 

corniche-dor4

You Might Also Like

14 Commentaires

  • Répondre Itinera Magica 04/11/2017 à 11:07

    Quel enchantement cet article, quelle merveille ! tu connais mon amour pour ton bel Estérel, quant à St Honorat, je me suis juré d’y faire un tour cet hiver… J’aime tellement ces ambiances, ces lumières, cette magie maritime, je suis émerveillée… j’adore !!

    • Répondre Les 3 M 05/11/2017 à 8:00

      Merci Alex, je sais ton amour pour la mer et notre région. Si tu reviens, dis-le moi que l’on t’emmène faire un tour en bateau !

  • Répondre la lykorne illettree 04/11/2017 à 5:50

    Oh quelle aventure, tes photos sont superbes, et toutes ces teintes de bleues et ces falaises rouges font rêver !!! J’étais allée visiter Saint-Honorat et Sainte Marguerite petite, j’étais trop petite pour me souvenir de tout mais j’ai gardé beaucoup d’images du monastère de Saint Honorat…. Faire du camping sauvage, ça me donne envie, surtout dans un tel cadre !!!!! Les photos de coucher de soleil sont justes…. Wouuuuuuaaaaaahhhh !!! Hâte d’avoir votre version 2.0 après repérage pour une autre balade camping sauvage !! ça devait être impressionnant de voir un espadon sauter, mais c’est vrai que parfois il faut savoir se détacher de l’appareil pour saisir l’instant !! Merci pour ce bel article, bisous !

    • Répondre Les 3 M 06/11/2017 à 9:20

      Merci beaucoup chère Lycorne !
      On a hâte aussi d’être à l’année prochaine pour 1) avoir chaud 😉 2) repartir en bateau/bivouac 3) faire découvrir cela à Mini-M

  • Répondre Trotteurs Addict 05/11/2017 à 8:29

    Tes photos sont magnifiques ! On rêve de découvrir cette region. Cette couleur de l’eau et ces roches rouges…😍en tout cas, ton récit donne envie ! Merci !

    • Répondre Les 3 M 06/11/2017 à 11:08

      Merci beaucoup, on adore notre région et c’est un plaisir de partager ses beautés !

  • Répondre Amandine 05/11/2017 à 8:47

    Que c’est joli ! ça me rappelle un peu notre découverte de la presqu’ile de Giens… Une beauté insoupçonnée et j’avoue qu’avant de voir la destination promue par les RS je ne connaissais ce joli coin de France. Votre article m’a carrément emballée !! Merci pour ce très bel article qui a fini de me convaincre à 100% d’y aller !!

    • Répondre Les 3 M 06/11/2017 à 11:12

      Même si je ne comprends pas pourquoi, effectivement l’Estérel est un coin un peu méconnu, certainement estompé par les sites phares de la région ( St Tropez, Nice, le Verdon). Tant mieux, on le garde jalousement entre connaisseurs. J’espère que vous en serez !!

  • Répondre Sonia 08/11/2017 à 9:10

    Vos photos sont vraiment (vraiment!) belles !
    Je ne connais pas bien l’Esterel et je n’aurais jamais imaginé de tels paysages la bas! Vous m’avez définitivement donne envie de prendre plusieurs jours pour découvrir toutes ces merveilles. 😍

    • Répondre Les 3 M 08/11/2017 à 9:42

      Un grand merci Sonia, et oui, ce petit coin de nature mérite qu’on le découvre !

  • Répondre Bonheur38 08/11/2017 à 11:49

    Magnifique balade grâce à vos photos !!! J’ai voyagé … Je connais bien les lieux car nous prenons très souvent le bateau quand nous séjournons à St Raphaël. Ces endroits sont tout simplement magiques !!! Nous avons eu la chance d’y voir un ban de dauphins… Vivement l’été prochain, on s’y croisera peut être 😍👍

    • Répondre Les 3 M 09/11/2017 à 11:19

      Merci beaucoup, cela fait plaisir de voir que tant d’autres personnes apprécient notre petit trésor. Et quand les dauphins sont au rendez-vous, c’est encore mieux ! On a aussi eu la chance d’en voir 2 fois cette année. Au plaisir de se croiser sur l’eau !

  • Répondre CUVILLIEZ 09/11/2017 à 9:23

    Bonjour
    Tout d abord merci pour ce partage ! Nous habitons à Troyes dans l Aube et sommes tombés amoureux de ces lieux que nous parcourons tous les ans je n ai pas trouvé plus beau en France, a mes yeux.
    Nous aussi nous rêvons de nous installer la bas mais pas facile de tout quitter a 65 ans ….. le coût de la vie est aussi plus élevé alors on y séjourne et découvrons toujours des endroits sublimes

    • Répondre Les 3 M 09/11/2017 à 11:24

      Bonjour et merci d’être venu faire un tour sur le blog. Nous savons parfaitement que nous avons une chance énorme d’habiter ici ! Vraiment ! Mais effectivement, tout quitter de sa vie passée pour rejoindre la Côte d’Azur n’est pas toujours facile. Alors il faut profiter à fond de tous les séjours que vous pouvez y faire. Si vous saviez le nombre d’endroit où on n’aimerait vivre ( folie de voyageurs 😉 ) mais on est finalement très content de rentrer au pied de notre Estérel à chaque fois !

    Laissez un commentaire

    Top