Portugal

Lisbonne, de l’Alfama à Belém // Portugal

24/04/2016
entete-alfama-belem
Une découverte de Lisbonne en 3 jours, c’est un strict minimum pour sentir le pouls de la ville et découvrir quelques uns des incontournables : L’Alfama, les miradouros, le Château de Sao Jorge et le quartier de Belém ! Il en faudrait bien plus pour sillonner toutes les rues de la ville et rencontrer toutes ses richesse !

L’Alfama, c’est vraiment le quartier que l’on voit partout sur les photos: maisons blanches, murs couverts d’azulejos, toits de tuiles rouges, petits jardins ou patios, clochers blancs dépassant l’ensemble…le vrai cliché lisboète !!

On peut y passer des heures. C’est LE quartier à découvrir en priorité si on aime se perdre dans les petites rues, croiser la vie locale et les touristes… Mais avant de partir à l’aventure, il faut comprendre que Lisbonne n’est pas plate !

alfama Lisbonne

.

La ville aux Miradouros

La ville aux 7 collines offre un nombre incroyable de miradors et belvédères, avec au programme: montées, escaliers, marches et mal aux pattes!

C’est d’ailleurs avec une vue splendide que Lisbonne nous a accueilli dès le premier soir …
En effet, notre appartement se situait juste sous le Miradouro de Sta Catarina. Notre premier coucher de soleil sur la ville été mémorable. Ces miradors sont des lieux privilégiés pour les couchers de soleil, parant les murs blancs d’un filtre réchauffant.

 

coucher1

Lors de notre découverte de la vieille ville, nous avons suivi le parcours proposé par le Lonely Planet  : après avoir emprunté le fameux Tram 28 jusqu’à l’arrêt Graça, nous sommes partis du Miradouro do Senhora do Monte, l’un des plus haut de la ville, pour redescendre vers le Miradouro de Graça puis le Panorama du Château Sao Jorge et le Miradouro de Santa Luzia.

Ce parcours très intéressant (mais fatiguant, hein 🙂 ) permet de longer les très jolies ruelles de la ville, tout en aboutissant sur ces belvédères, chacun offrant un panorama nouveau et de plus en plus rapproché du Tage. Mais c’est une sacré trotte que de découvrir les différentes collines de Lisbonne (et encore plus avec 9kg sur le dos !!).

D’ailleurs nous n’étions pas très nombreux tout en haut, on était seuls même à Senhora do Monte, puis une dizaine à Graça, puis de plus en plus de monde au fur et à mesure de notre descente… (une conséquence du mal des montagnes ??)

Graça

.

Château St Jorge  – Castelo de São Jorge

Le château est en fait constitué de deux enceintes. La première, historique, et celle où les souverains, des Wisigoth aux Portugais, décidèrent de s’installer pour dominer la ville. Cette partie est désormais constituée de jardins et de vestiges archéologiques. Nous nous sommes laissés impressionnés par les canons dirigés vers le Tage. Aujourd’hui pacifiques, ils offrent des points de vue inégalés!

Au centre des jardins, on découvre le “château fort”. En réalité il s’agit d’un bâtiment qui servit exclusivement de caserne pour les soldats. Entre les tours, les hauts murs et le chemin de ronde, les espaces sont vides, il n’y avait pas de lieux d’habitation.Dans les cours, les garnisons de soldats installaient leur campement. Les escaliers et passages sont donc étroits. On aperçoit, bien à l’abri des meurtrières et des créneaux, des vues plongeantes sur Lisbonne.

 .

Au cœur de l’Alfama

En quittant le château, nous retrouvons les ruelles étroites, blanches out colorées de L’Alfama, qui descendent en direction du Tage. On se croirait dans un petit village, le silence y règne. Et la douceur de la vie de l’Europe du Sud se fait alors totalement sentir !

alfama24

.

Miradouro de Santa Luzia

Ce belvédère sera notre coup de cœur 😛 dans ce quartier. Alors oui, c’est plein de touristes (comme nous) mais, il y a de quoi ! Ce site est à lui seul un régal pour les yeux, mais en plus il offre de nombreux panoramas sur la ville, vers le haut comme vers le bas.

Azulejos, toits de tuiles rouges, reflets, clochers blancs, tramway typique, tout est ici cliché Lisboète. Et cela donne juste envie de faire encore et encore des photos….

alfama17

alfama21

alfama22

 

.

La Tour de Belém

Vasco de Gama, Magellan, Dias…Mais que serait notre vision du monde sans ces grands explorateurs portugais ? Sans leur insatiable volonté et leur courage un peu fou… À Lisbonne, on ressent fortement leur présence sur les bords le Tage. La richesse que ces conquêtes ont apportée est bien visible !

Car ce sont bien les portugais qui sont à l’origine de toutes les découvertes maritimes. Ils lancent de grandes expéditions vers les Indes, découvrent les côtes africaines, le Cap Vert, le Cap de Bonne Espérance et y prennent pied. Ce qui obligera les Espagnols, eux aussi en quête d’épices et d’or, ces denrées si précieuse, de s’allier à Christophe Colomb afin de trouver une autre route d’accès aux Indes. On connaît la suite…

belem6

Cette imposante bâtisse était la porte d’entrée et de sortie des caravelles venant de contrées lointaines. Cette tour était également la plus forte défense de l’embouchure en cas d’attaque (des voisins espagnols, ou français 👿 , par exemple…).

Torre de belem

L’avantage de visiter Lisbonne en Janvier, c’est qu’on était peut-être 4 personnes à l’ouverture du site, sans subir donc la foule, celle qui vous fait abandonner l’idée de profiter tranquillement des lieux. Pour nous, c’est parfait, car le site est assez petit et les escaliers sont même équipés de feux rouges pour alterner le sens de circulation !!! On imagine même pas avec 100 personnes à l’intérieur.

On accède à la Tour par un pont levis, posé sur le Tage. La vue est agréable, pas incontournable, l’intérêt réside plus dans les éléments décoratifs très discrets 😆 de style manuélin. On en aura un aperçu encore plus extravagant un peu plus tard…

Tour de belem

Belem Portugal

.

Monument des découvertes

En longeant à nouveau le Tage, on découvre le monument des Découvertes, cette fameuse sculpture qui présente 33 grands navigateurs portugais, en particulier Henri le Navigateur.

Tu n’as jamais entendu parler d’Henri Le Navigateur ? Nous non plus. Pourtant c’est un peu l’homme qui est à l’origine de tant de grandes découvertes maritimes.  il imaginait, rêvait, préparait les voyages (comme toi, qui lit ce blog) de ses explorateurs puis il faisait cartographier ces nouvelles terres alors inconnues. Mais Henri n’était pas voyageur ou navigateur (j’espère pas comme toi cette fois)… C’était plutôt un mécène. Et sans lui, pas de route des Indes par l’Afrique, pas de caravelles et donc pas de découverte des Amériques …
Alors on dit merci Henri !

monument des decouvertes

Sur le port de Belèm, du coup, il nous a prit une envie irrépressible de voler un bateau et de mettre les voiles. Je vous rassure, on n’est pas partis… il y avait encore des choses à découvrir à Lisbonne !!

port de belem

 .

Monastère des Hiéronymites

Du coup, puisqu’on est restés sur la terre ferme, on en a profité pour aller visiter le Monastère des Hiéronymites, énorme bâtiment dont le style manuélin vous saute immédiatement aux yeux.

monastere hieronymites

Selon la légende, ce monastère aurait été construit en remerciement pour le retour de Vasco de Gama des Indes. Et oui, à Belèm, on ne quitte jamais le rêve des Indes très longtemps. C’est même ici que se trouve le tombeau de Vasco de Gama. D’ailleurs cette construction outrageusement immense sera financée par le commerce de l’or et des épices.

Tout cet argent a permis aux architectes de se lâcher sur les décors, avec une profusion de motifs organiques, végétaux, marins…. Aucune colonne, croisée d’ogives, chapiteau… n’est pas couvert de ces motifs originaux. On ne sait plus où donner de la tête !

monastere hieronymites

 .

 Place du Commerce – Praça do Comércio

La place du commerce est un lieu incontournable de toute visite à Lisbonne. Ce grand espace bordé de bâtiment homogène était le lieu où se géraient les affaires portuaires et commerciales de Lisbonne.

En passant sous l’arc de de triomphe de la Rua Augusta, on accède à la ville basse, cette partie de la ville tournée vers le Tage et l’embouchure. Très dynamique et commerçante, nous avons dû abréger notre visite en raison d’une belle averse qui va nous obliger à nous réfugier en intérieur.

place du commerce

Baixa Chiado

En soirée, on ressort pour profiter de l’animation du quartier haut de Baixa Chiado (Baixa signifie bas, mais nous on était en haut 😆 !!) C’est ici que la vie nocturne semble la plus animée. Musiciens de rue, terrasses de bars, la nuit offre ses douceurs à tous, lisboètes et touristes.

elevator de bica

 

Cet article fait partie d’un ensemble de récits consacrés à notre voyage au Portugal en Janvier 2016.
> voir le carnet de voyage (itinéraire et infos pratiques)
> voir la galerie photo

> voir les articles dédiés :

You Might Also Like

2 Commentaires

  • Répondre Céline 02/12/2016 à 2:34

    superbes photos et je retrouve cette ambiance et ces vues tellement incroyables !

    • Répondre Les 3 M 03/12/2016 à 1:33

      Oui, c’est ce qu’on avait le plus aimé à Lisbonne 😊

    Laissez un commentaire

    Top