Costa Rica

Sur les canaux de Tortuguero // Costa Rica

21/04/2016
entete-tortugero-costarica

Nous avons passé 2 journées complètes dans le village de Tortuguero, un site préservé du tourisme de masse, par son accès unique en bateau et ses aménagement rudimentaires. Nous avons adoré finir notre séjour au Costa Rica ici, loin du monde, en immersion totale dans la nature sauvage.

L’excitation est intense à l’embarcadère, où nous quittons définitivement les 4 roues pour le bateau. 😀

Et c’est le début d’une magnifique entrée dans le parc de Tortuguero, le long du grand canal, qui laisse envisager les moments agréables à venir. En cours de route rivière, nous rejoignons notre guide, qui nous accompagnera dans les sorties en bateau sur les canaux.

Photo by Aninga Lodge Tortuguero

Photo by Aninga Lodge Tortuguero

On nous dépose au petit village de Tortuguero, qui nous accueille avec ses totems oiseaux. Notre hôtel est simple mais très bien situé , entre le canal et la mer caraïbe. Mais ne comptez pas vous baigner ni dans l’un (caïmans, crocos), ni dans l’autre (requins )…. 🙄


Au cours de ces 2 jours, les matinées étaient consacrées à la découverte des canaux, sur une petite embarcation pour 8 personnes.

tortuguero15

 tortuguero6

La navigation est fantastique, au milieu de cette végétation luxuriante qui fléchit sous son propre poids, jusqu’à caresser l’eau calme des canaux.

Le calme est enivrant, mais ce calme n’est qu’apparent. Car la végétation cache de très nombreuses espèces animales, invisible aux yeux des non initiés. D’où l’intérêt d’avoir un guide.

Nous avons la chance d’y observer nos premiers toucans et perroquets en liberté, ainsi que des hérons, aigrettes, martins pêcheurs, cormorans, des bébés chauves–souris blancs, des lézards (nommés Jesus Chris car ils marchent sur l’eau), d’énormes iguanes et de petits caïmans. Nous entendons les singes hurleurs et leur cri incroyable.

tortuguero1

Notre embarcation nous conduit à travers les canaux

Nous avons également la chance d’apercevoir une très belle grenouille venimeuse rouge, pas plus grande qu’un ongle de pouce humain et à qui on a donné le joli nom de grenouille des fraises. Je suis heureuse, car le Costa Rica est quand même reconnu pour ses espèces de grenouilles, mais nous n’en avions pas vu sur les 12 jours précédents !

tortuguero2

Grenouille des fraises (miam !)

Les après-midis étaient libres, permettant de flâner dans le village assoupi, où les seuls bruits sont ceux des conversations entre humains ou entre oiseaux.
Les soirées sont simples, on lit, on admire le coucher de soleil et enfin on fait dodo tôt : car ici il n’y a pas d’éclairage public ! De toute façon, il n’y  pas de route !!

Et vous, avez-vous ressenti comme nous la sérénité de ce lieu ?

 

 

# Cet article fait partie d’un ensemble de récits consacrés à notre voyage au  Costa Rica en Mars 2006.
> Carnet de voyage (itinéraire et budget)
>
Galerie Photos

> Articles dédiés :

You Might Also Like

4 Commentaires

  • Répondre amandine 28/05/2016 à 4:03

    Je rêve depuis longtemps de découvrir ce parc, en attendant d’y aller, merci pour ces photos !

    • Répondre Les 3 M 28/05/2016 à 4:05

      De rien, c’est un plaisir de pouvoir partager nos voyages, surtout avec ceux qui en rêvent !! J’espère que tu auras la chance de concrétiser car c’est magique comme expérience !

  • Répondre Itinera Magica 27/06/2016 à 9:58

    J’adore vraiment tes reportages Costa Rica, hauts en couleur et tellement pleins de bestioles bizarres, de rencontres insolites… je me souviens de ce pays comme d’un véritable zoo à ciel ouvert, incroyablement riche en faune et flore, et je vois que mon souvenir ne me trompe pas ! J’adore ! C’est toujours un plaisir de te lire. A bientôt à Saint Raphaël 🙂

    • Répondre Les 3 M 28/06/2016 à 9:37

      Merci Itinera Magica pour ton commentaire, c’est vrai que quand on aime la nature, le Costa Rica marque à jamais !

    Laissez un commentaire

    Top