Bali

Ubud, coeur culturel de l’île des Dieux // Bali

19/03/2016
entete-ubud

Nous arrivons à Ubud, dont l’effervescence touristique et culturelle est reconnue par tous les voyageurs l’ayant visitée. Le programme est chargé sur ces 2 journées que nous allons passer sur place : découvrir les rizières environnantes, généreuses et verdoyantes, mais aussi les superbes sites archéologiques classés au Patrimoine Mondial de l’Unesco en 2012. Enfin, incontournable, nous allons assister aux danses traditionnelles qui font la réputation de la ville.

 

Goa Gaja

Nous partons visiter le site « Goa Gaja », établi dans le fond d’une gorge profonde et moussue, où se trouve la fameuse grotte Elephant Cave. Le long des falaises, on devine des sculptures anciennes, perdues dans la végétation.

goa gaja ubud

goa gaja ubud

goa gaja ubud

goa gaja ubud

goa gaja ubud

goa gaja ubud

goa gaja ubud

goa gaja ubud

La partie culturelle est assez petite, mais dans l’enceinte du temple, toute une vie est en action. Nous passons un long moment à admirer les fidèles à la cuisson du riz ou à la préparation de brochettes de poulet. Ici nous nous rendons bien compte que les rituels traditionnels balinais ne sont pas des gestes factices créés pour les touristes, mais bien un dévotion réelle qui participe de chaque moment de la vie des autochtones.

goa gaja ubud

goa gaja ubud

goa gaja ubud

goa gaja ubud

Gunung Kawi

Le second site date du 11ème siècle. Le « Gunung Kawi «  est établi dans un fond de rizière. Le début du sentier est bordé de marchands mais la quiétude vient peu à peu. 9 mausolées taillés dans la roche s’offrent à nous. Nous ne comprenons pas totalement le site, dont les usages secrets restent  hors de notre portée. Un guide aurait été ici très utile…

gunung kawi ubud

gunung kawi ubud

gunung kawi (2)

gunung kawi ubud

gunung kawi ubud

gunung kawi (13)

Nous continuons la découverte par un sentier longeant les rizières, peu utilisé, mais menant à différentes enceintes noyées dans la verdure et la mousse, dont un autre mausolée! On se prend alors pour des Indiana Jones, cherchant les ruines cachées dans la végétation.

gunung kawi ubud

gunung kawi ubud

gunung kawi ubud

gunung kawi ubud

gunung kawi ubud

rizieres-ubud (3)

Shopping ou art, à vous de voir

L’après midi, c’est quartier libre pour tout le monde, rien n’est au programme ! Mathieu, mon frère, ma belle soeur et moi-même allons faire des achats au marché et tester notre sens du marchandage. Le marché est réputé pour son artisanat de qualité, bien plus intéressant que les boutiques de souvenirs de Kuta.

shopping-ubud-(8)

shopping ubud (2)

shopping ubud (1)

Alors, je le pends ?

Alors, je le prends ?

Quant à mes parents, ils choisissent d’aller au musée des Beaux arts « Arma » qui comprend deux pavillons, l’un destiné aux artistes modernes et l’autre aux peintres et dessinateurs traditionnels d’Indonésie. Les œuvres contemporaines n’ont pas à rougir devant celles de nos artistes européens. Tout à fait remarquable. Ils assistent en outre à un cours de danse balinaise dispensée à des jeunes filles. Ou comment faire perdurer les traditions…

shopping ubud (4)

 

Spectacles vivants

Sur les 2 soirées, nous avons assisté aux spectacles traditionnels balinais proposés dans différents lieux de la ville.

Le premier soir, nous découvrons le Kecak et Danse du Feu. Un important groupe d’hommes entonne en rythme un chant ressemblant à un caquetage. Puis arrivent deux gracieuses danseuses richement parées, interrompues par des personnages grotesques. Durant le spectacle,la pluie a fait son apparition, la majorité des touristes désertent le spectacle. Nous avons donc le privilège de la fin de la danse où un homme défait le bûcher embrasé et marche sur le feu. Du coup la transition est total avec la pluie diluvienne qui s’abat sur nous à ce moment là. Trempés, mais amusés, nous courons dans les rues d’Ubud, ruisselantes sous cette pluie tiède! La musique de la pluie sur les toitures de notre Homestay nous bercera toute la nuit.

danses-ubud (1)

Le lendemain, nous assistons à un autre spectacle balinais, la danse Legong. Nous y retrouvons le type de musique à percussion qui nous avait impressionnés à Batur. Les costumes des danseuses sont d’une extrême richesse. Les expressions du visage des danseurs transmettent d’incroyables sensations, la grâce, la peur… le tout bercé par le rythme du gamelan.

danses-ubud (2)

danses-ubud-(8)

danses-ubud (3)

danses-ubud-(9)

Au final

Nous avons été charmé par la ville d’Ubud, même si y rester plus de deux jours auraient été trop long pour nous. Nous avons fait volontairement l’impasse sur le Parc des Singes, d’abord parce que nous en avions déjà vus aux abords du lac Bratan, mais aussi parce que personne n’avait envie de subir l’agression de ces animaux, dont le comportement se modifie au contact de l’homme. D’ailleurs, ma maman se sera fait attaqué par un macaque, alors même qu’elle passait à proximité du Parc. Échaudés même sans y avoir mis les pieds !

Et nous avons beaucoup apprécié de pouvoir nous retirer facilement de l’agitation du centre, dès qu’on emprunte les petites ruelles extérieures. C’est d’ailleurs dans une de ces impasses que se trouvait notre hébergement, le Warji Homestay 1, très simple mais au calme.

Warji Homestay 1

Warji Homestay 1

Cela aurait pu être une destination bruyante et touristique, pas ce que l’on aime trop. Pourtant, Ubud nous a charmé par sa vitalité culturelle, et la facilité de s’écarter du centre pour se retrouver au calme des rizières ou approcher la ferveur locale.

# Cet article fait partie d’un ensemble de récits consacrés à notre voyage à Bali en 2010.

> Carnet de route 
> Galerie Photos
> Articles dédiés :

You Might Also Like

3 Commentaires

  • Répondre French_Lau 28/07/2017 à 3:34

    Merci les 3 M pour tous vos conseils, visites, hébergements et restauration.
    Devant me rendre à Bali, je prends 3m-travel dans ma valise et je suis les conseils de nos chers amis 😀

    • Répondre Les 3 M 28/07/2017 à 3:36

      Génial, on te souhaite par avance un super voyage. Tu ne veux pas nous emmener dans ta valise ? 😉

      • Répondre French_Lau 28/07/2017 à 3:38

        Merci beaucoup, French_Lau part pour de nouvelles aventures !
        Je n’ai malheureusement pas de place dans ma valise mais je vous emmène dans un coin de mon cœur 😀

    Laissez un commentaire

    Top