Le guide complet pour visiter les Météores


S’il y a bien un lieu que je rêvais de visiter depuis ma plus tendre enfance et mes années d’étude avec option grec, ce sont bien les Météores. Un nom qui interpelle immédiatement, des photos qui m’ont tellement fascinées et une envie de découvrir ce lieu restée ancrée en moi. Alors quand nous avons décidé de partir au Nord de la Grèce en 2019, entre Sporades et continent, il était absolument indispensable de prévoir un passage aux Météores !!!

Je dois avouer avoir été surprise par la petite superficie de l’ensemble du site. J’imaginais un grand Massif de pierre, avec les monastères disséminés et cachés. Nous avions donc prévu 2 jours ½ pour visiter le site.
En réalité, les Météores tiennent quasiment dans un mouchoir de poche, placés les uns à la suite des autres, sur cette petite mais splendide route en lacet.

1 jour ½ à 2 jours, avec au moins 1 nuit sur place, permettent donc déjà de découvrir toute la beauté et le merveilleux de ce royaume “suspendu dans le ciel”, et classé au Patrimoine Mondial de l’Humanité.

Nos incontournables dans les Météores en 2 jours :

Visiter au moins 3 monastères

Voir le coucher de soleil depuis Psaropetra

Monter à pied au dessus du village de Kastraki

Manger une spécialité de viande grillée au feu de bois

Un peu de culture:

Les Météores (à ne pas confondre avec les météorites, haha) sont un ensemble de pitons rocheux parfois hauts de 400m qui semblent sortir tout droit d’un décor fantastique. Éblouis par le site, de nombreux ermites, s’installent dès le 10ème siècles, d’abord dans les grottes formées par l’érosion. 

Autant il pouvait être “facile” de monter grâce à des échelles et échafaudages, mais une fois en haut, certains moines choisissaient de ne plus redescendre et comptaient sur les villageois pour leur apporter à manger en accrochant les victuailles à une corde que les moines pouvaient remonter, ou sur l’eau de pluie pour boire. 

Au 14ème siècle, un premier édifice monastique, Grand Météore, voit le jour, et peu à peu fleurissent sur les sommets des pitons rocheux d’autres ermitages. Jusqu’à 22 monastères seront construits, tombant en ruine vers le 18ème siècle. Aujourd’hui, seuls 6 monastères subsistent et se visitent, ainsi que quelques grottes. Ils permettent de ressentir la ferveur ces hommes et ces femmes qui choisiront un mode de vie spartiate, coupé du monde par la géologie des Météores.


Quels Monastères visiter dans les Météores


Nous sommes restés dans les Météores du Mercredi au Vendredi matin, et nous avons visité 4 monastères sur les 6 ouverts à la visite: 

Agios Nikolaos (Saint-Nicolas)

Ouvert de 9h à 16h – Fermé le Vendredi (à vérifier en ligne)

Celui qui nous aura certainement le plus charmé. Tout riquiqui, tout simple, mais avec une ascension qui se mérite. Je me souviens d’avoir motivé Mini-et Monsieur -M pour monter chacune des marches qui mène à une entrée vertigineuse elle aussi.
Ici tout est petit, tout est mignon.
C’est dans ce monastère qu’on a ressenti le plus la spiritualité, la sérénité et qu’on a compris ce que c’est d’être un ascète, de s’extraire du monde pour s’élever vers le ciel et la pureté.
Nous étions seulement 5 là haut, 2 touristes ayant fait un passage éclair et nous laissant seuls ensuite dans un silence absolu et l’impression d’avoir nous aussi toucher du doigt un peu du paradis.

Aghia Triada (Sainte-Trinité)

Ouvert de 10h à 16h (9h – 17h en été) – Fermé le jeudi (à vérifier en ligne)

C’est l’un de nos préférés, car ici on ajoute à la vue un chemin d’accès fascinant en partie sous roche, taillé directement dans la falaise avec marches, rampes et escaliers en colimaçon. c’est un peu comme partir en exploration avec Indiana Jones et pénétrer dans une antre secrète !
En haut, on découvre une plateforme assez spectaculaire, avec une vue qui embrasse la vallée. Le site n’est pas très grand, mais les espaces sont intéressants et la terrasse extérieur très poétique.

Roussanou

Ouvert de  9h à 14h – Fermé le Mercredi (à vérifier en ligne)

Certainement l’un des monastères les plus emblématiques, car on le retrouve sur toutes les photos panoramiques des Météores, avec sa position centrale. Il est d’ailleurs quasiment plus beau de l’extérieur que de l’intérieur. Son charme intérieur tient au fait qu’il est géré par des femmes, (c’est donc en réalité un couvent) et que ses jardins fleuris près des habitations en contrebas sont très photogéniques. Mais si on ne dispose pas de temps, alors zappe la visite mais vas l’admirer uniquement depuis le haut des montagnes. Pour cela, prolonge le chemin d’accès de quelques centaines de mètres et passe sur la droite à travers la végétation pour atteindre les grandes dalles de pierre et avoir cette vue éblouissante.

Varlaam

Ouvert de 9h-16h – Fermé le vendredi (à vérifier en ligne)

Presque aussi grand que le monastère de Grand Météore, la terrasse principale offre une vue à couper le souffle sur l’ensemble du site.

Il y a de nombreuses pièces à l’intérieur qui recèlent de petits trésors, comme cette splendide barrique en bois qui remplit à elle seule une pièce (on pourrait rentrer au moins à dix dedans !). 
Mention spéciale pour l’impressionnante chapelle et ses dorures spectaculaires (photos interdites !).

On y voit également en action l’ancien “monte charge” qu’on retrouve dans chaque monastère et qui permet toujours aujourd’hui de monter nourriture, équipement et matériel directement sur site. Autrefois, même les moines pouvaient monter par ce biais là. Sa jolie place offre également une très belle vue, en particulier sur les clochers du monastère.

Et pourtant, ce monastère est celui qui nous a le moins emballé. Car c’est aussi le plus touristique et donc le plus aménagé : boutique à l’intérieur, toilettes digne d’un aéroport, file d’attente et temps limité dans certains espaces, présence incessante de groupes aux rythmes chronométrés… Et bien sûr les inévitables stands souvenirs devant le Monastère. Après avoir visité les autres monastères, on se rend compte qu’ici, le tourisme de masse surpasse le charme et la spiritualité. Plus un musée qu’un monastère finalement…

Grand Météore

Ouvert le Vendredi, Samedi, Dimanche et Lundi de 9h à 14h – Fermé Mardi Mercredi Jeudi (à vérifier en ligne)

Grand Météore, ou monastère de la Transfiguration, le plus grand, le plus ancien aussi, mais fermé sur les jours de notre séjour. Nous ne l’avons donc pas visité.

Agios Stefanos (Saint-Étienne)

Ouvert de 9h à 13h et de 15h à 17h – Fermé le Lundi (à vérifier en ligne)


Le seul que nous avons volontairement choisi de ne pas visiter, en raison du nombre d’autocars garés devant. Voir Varlaam avec tant de monde, cela nous a suffit!
Mais il semble valoir le coup, pour ses nombreux jardins parfaitement entretenus, et pour ses clochers colorés. Aujourd’hui, il s’agit d’un couvent tenu par les femmes, d’où certainement la beauté des motifs floraux, comme à Roussanou. 

.

Notre sélection personnelle:

Si vous ne devez en choisir que  3, on vous conseille le tout mignonnet Agios Nikolaos pour sa tranquillité, Aghia Triada et son chemin d’accès irrésistible, et l’un des 3 grands (Varlaam, Grand Météore ou Agios Stefanos) pour leur richesse architecturale


Monter à pied au dessus de Kastraki


En montant sur les hauteurs de Kastraki, après l’Hôtel Archontiko reconnaissable à son jardin et ses parasols, on atteint une piste qui amène d’un côté vers la petite église abandonnée puis vers ce rocher très original en forme de doigt dressé qui attire l’oeil dès qu’on arrive à Kastraki. Ce tronçon se fait dans les sous bois, envahis par une végétation touffue qui rappelle les mondes perdus.

Autre possibilité, au début de la piste, en restant sur la droite, on contourne la falaise de pierre, pour prendre la direction de l’Eglise Panagia. Après une partie à l’ombre des arbres,  d’un coup le panorama s’ouvre avec une vue éblouissante sur le village. Arrivé à l’Eglise Panagia, on peut également admirer les habitations et abris troglodytiques taillés dans la falaise.
Attention, les chemins ne sont pas balisés mais c’est quand même difficile de se perdre, parce qu’il n’y a pas beaucoup d’options!


Admirer un coucher de soleil sur les Météores


On a juste A-DO-RÉ vivre l’expérience d’un coucher de soleil sur les Météores. Les formes fantasmagoriques des rochers en ombres chinoises, la fragilité des monastères qui disparaissent peu à peu dans la nuit, la lumière mordorée puis rosée qui s’installe, alors que chacun profite en silence de l’instant.
Même si le moment est très prisé des touristes (comme nous le sommes d’ailleurs), cela est un incontournable.

Pour cela, voici 2 endroits que l’on vous conseille particulièrement :

  • L’esplanade devant l’entrée du monastère de Varlaam
  • Le point d’observation de Psaropetra, certainement le plus connu


Visiter les Météores avec un enfant


On craignait un peu cette fin de séjour dans les Météores avec Mini-M, après une semaine parfaite de baignades et de découvertes sur l’île d’Alonissos. Parce que les Météores, se sont avant tout des marches à n’en plus finir, des visites dans des lieux étroits, le silence à respecter (silence et enfants sont des mots plutôt opposés !!! ahahah)….

Et finalement tout s’est bien déroulé, avec un peu d’organisation et de challenge ! 

  • Prendre le temps, en alternant entre visite où il faut “se tenir” et “être sage” (les moines et soeurs sont assez sévères sur le comportement et ont rappelés quelques fois à l’ordre Mini-M, donc nous… ) et découvertes sans contraintes, dans la nature, à farfouiller entre les rochers, en liberté.
  • Faire de la montée des marches un jeu et un défi. Celui de partir à l’assaut des citadelles de pierre, tel un chevalier.  C’était donc parfois le plus motivé et le moins fatigué !
  • Mini-M s’amusait à choisir ma “jupe” (paréos) à chaque visite, et prendre soin de m’en habiller et de me déshabiller ! C’était devenu SA mission. J’ai bien compris en tout cas qu’il n’avait pas les mêmes goûts que moi hihi!!
  • Il y a des chats partout dans les monastères, de quoi attendrir tous les enfants
  • Emporter de l’eau et des biscuits, il n’y a aucun endroit pour manger sur les sites mêmes et il n’y a rien de pire pour gâcher un moment que d’entendre à longueur de temps “Papa, Maman, j’ai faim, Papa, Maman j’ai soif”
  • Nous avons découvert un restaurant idéal, pour le midi, avec aire de jeux, un peu au dessus des monastères. On y est allé les deux midis sans hésiter (cf infos pratiques)
Escalader chaque bloc rocheux, un jeu inépuisable avec un enfant ! 

Infos pratiques pour visiter les Météores


Se déplacer vers et dans les Météores

  • En voiture

En distance entre Athènes et les Météores, compte 370km soit 4h15 de voiture.
Pour notre part, à l’aller, nous venions du port de Volos (2h de route), après notre séjour sur l’île d’Alonissos.
Au retour, pour éviter de faire 4h de route d’affilée avec Mini-M, nous avons coupé la route en deux, en nous arrêtant pour une nuit dans la petite station balnéaire de Livanates. 

  • Sans voiture

Si tu es sans voiture pour visiter les météores, tu peux utiliser les transports en commun pour rejoindre la ville de Kalambaka en train  ou en bus, depuis Athènes ou Thessalonique.

De là, tu peux  prendre le “Bus Meteora”, qui passe dans le village de Kalambaka, sur l’avenue Trikalon.

Tu peux également te joindre à des tours organisés, très nombreux, en minibus, en vélo électrique ou à pied.

Et pourquoi pas visiter les Météores à pied, en libertéDe Kastraki remonte la route jusqu’à Agios Nikolaos, emprunte le sentier dans les bois et grimpe jusqu’à Varlaam, puis après l’effort, tu rejoindras facilement Grand Météore ou Roussano le long de la route.

Budget pour visiter les Météores

Les dépenses sur place sont assez bon marché :

  • 3€ l’entrée pour 1 monastère (ils ont tous le même tarif d’entrée)
  • 30€ à 40€ la nuit d’hôtel
  • 10€ le repas par personne au restaurant

Trouver un hébergement dans les Météores

Nous n’avions rien réservé à l’avance, donc nous sommes passés par la plateforme Booking la veille pour les réservations.

Nous avons logé dans un  joli hôtel,  le San Giorgio Villa, au bout d’une impasse, donc au calme, au centre de Kastraki. Accueil parfait, petit déjeuner copieux et personnel aux petits soins (nous avons dû trouver en urgence un dentiste pour Mini-M et ils nous ont beaucoup aidé en prenant rendez vous pour nous).

Dans les Météores, tu peux loger: 
à Kalambaka, particulièrement si tu viens en bus ou en train, qui est le gros bourg au pied des Météores.
à Kastraki, petit village très tranquille, situé sur le chemin des Météores et donc le plus proche du site.

Où manger dans les Météores

De l’entrée de salade grecque ou d’aubergines grillées aux spécialités de viandes au feu de bois ou à la broche (Souvlaki), les restaurants des Météores seront de bons souvenirs. N’oublie pas de goûter en dessert le Halva, une pâte au caramel, accompagnée de miel. 

Stefanos Meteora Tavern
Notre meilleure table du soir pour déguster des brochettes de viande grillées au feu de bois à  Kastraki. Tout simple, pas trop touristique, et les tables juste devant le feu, pour adimrer et sentir la cuisson de votre plat !

Tavernia Gardenia
au centre de Katraki, réputée pour ses farcis, en particulier les farcis d’aubergine!

Eagle’s Nest à Vlachava
Devenu notre table de midi, car le restaurant dispose d’une terrasse extérieure avec un jardin et une aire de jeux pour enfant ! La nourriture y est assez standard, la vue est magnifique, sur les montagnes environnantes.
Si vous êtes avec des enfants, ça vaut le coup de faire le détour de 7 km depuis les Météores

Tenue pour visiter les monastères des Météores

Il est demandé aux visiteurs d’avoir une tenue décente, à savoir les épaules et les jambes couvertes. Débardeurs interdits, pantalons obligatoires pour les hommes, jupes pour les femmes. En tant que femme, que tu sois en pantalon, short ou jupe courte, tu devras te couvrir d’un paréo fourni à l’entrée.
Pour l’accès, on te conseille des chaussures type baskets, pour emprunter librement les nombreux chemins et escaliers qui montent vers les monastères. 

Inoubliable, captivant, fantastique, cette région des Météore restera gravée dans nos souvenirs.

Avec toutes ces infos, à toi de partir à l’aventure !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.