Randonnées Puy de Dôme

3 randonnées autour des Puys // Parc des Volcans d’Auvergne

En ce mois de Mai, je suis partie pour un itinéraire à la découverte du Puy de Dôme. J’étais exceptionnellement sans homme (ni mari ni enfant). Même si sincèrement, je préfère toujours être avec ma petite famille, cela m’a permis de changer le rythme de ces vacances. Alors avec mon acolyte de voyage Laëtitia, nous avons pu programmer de nombreuses randonnées, des découvertes de villages et bien remplir nos journées ! 

Je vous livre ici mes 3 coups de cœur en randonnée sur les Puys du Parc National des Volcans d’Auvergne
un choix parmi nos 6 randonnées effectuées, classées de la plus pluvieuse à la plus ensoleillée 😉

Randonnée du Puy Pariou et Grottes de Clierzou

Il s’agit de la première de nos randonnées sur les volcans de la chaîne des Puys. 

Malgré la météo, on a pu admirer la vue sur le Puy de Dôme, sous les nuages menaçants.

Le Puy Pariou est certainement le volcan d’Auvergne le plus célèbre au monde, car il est associé à l’eau de Volvic. Et selon les statistiques, c’est le deuxième volcan le plus fréquenté dans la chaîne des Puys, après le Puy de Dôme…Mais on peut vous dire qu’on n’était pas très nombreux sur les flancs du volcans, en ce jour de pluie!☔

Le sentier traverse d’abord une splendide forêt. Et cette portion  est assez perturbante. Pendant toute la montée, on ne voit aucun paysage. Seuls les troncs tourmentés et les sentiers couverts de feuilles et de mousses offrent un univers unique et mystérieux. Pour nous, les arbres sont une bonne protection contre la pluie, battante, qui nous frappe tout au long de la montée🌲. On ne voit rien, on monte dans l’inconnu. Sommes nous au moins sur un volcan ? Verra-t-on seulement quelque chose sous la pluie, à l’arrivée ?

Mais l’attente, provoquée par ces questionnements, devient rapidement une émulation, surtout quand le décor s’entrouvre et qu’on arrive, d’un coup, au sommet de ce cône parfait. Et comme la pluie s’arrête également à ce moment là, on reprend espoir.

Le Puy Pariou est un jeune volcan (8000 ans) et a donc peu subi les atteintes de l’âge. Ses flancs sont parfaitement formés et l’on peut même descendre dans le cratère. Nous ne le ferons pas, de peur de prendre l’averse suivante…

Les nuages passent très vite sur le sommet, nous engloutissant par la même occasion. Mais ils se dispersent, au fur et à mesure, si bien que nous pouvons profiter d’une pause pique nique, à mi-chemin des marches qui annoncent la redescente. En fait, on en profite pour attendre de voir si le voile de nuages qui recouvre le Puy de Dôme se déchire.

Le sommet emblématique bataille dans les nuages. Allons nous le voir en entier, avec son antenne ? Et puis, finalement, il se dévoile, sous le ciel menaçant.🌥

Les éclaircies se stabilisent et nous décidons alors de prolonger la balade jusqu’au site des Grottes du Clierzou. En bas des marches en bois, au lieu de prendre le retour vers le parking à gauche, nous remontons quelques pas à droite, puis nous empruntons face à nous un petit sentier dans les sous bois, rejoignant une piste. On prend à gauche jusqu’à l’embranchement qui annonce une nouvelle montée.

Le sentier est parfaitement indiqué, aménagé entre des barrières en bois, jusqu’aux grottes. La vue sur le Puy de Dôme est toujours aussi belle, bien différente de celle du Puy Pariou.

Les grottes sont le résultat de l’exploitation des roches par les populations gallo-romaines, et ont servies, en autre, à la construction du Temple de Mercure au sommet du Puy de Dôme. On marche là où les hommes du IIème siècle travaillaient… C’est assez émouvant.

On s’amuse avec les points de vue, derrière les rochers, les ouvertures, avant de finir jusqu’au sommet dénudé, parsemé de fleurs rasantes.

Cette fois, il est temps de redescendre. D’abord par le même chemin qui nous ramène au pied des escaliers du Pariou. Nous prenons tout droit la descente assez forte qui ramène à l’entrée des bois, la partie la moins intéressante de cette randonnée, d’où l’on rejoint l’intersection de notre point de départ.

Une très belle entrée en matière pour ce séjour dans le Puy de Dôme, qui porte vraiment bien son nom…

Informations Pratiques : Randonnée du Puy Pariou et Grottes du Clierzou

Départ : Parking du Col des Goules (Parking aménagé)
Traverser la route, emprunter la piste, puis à l’embranchement, suivre à droite les panneaux « Pariou »
Difficulté moyennePrévoir différentes couches de vêtements, et surtout un coupe vent, quelque soit la saison. Vous pourrez éventuellement vous mettre à l’abri du vent à l’intérieur du cratère.

Randonnée du Puy de la Tache 

C’est certainement, pour moi et Laëtitia, notre randonnée coup de cœur de notre séjour dans le Puy de Dôme.

Les panoramas, la chaîne des Puys du Massif du Sancy, les lacs, tout se dévoile à 360°.

Cette randonnée a une saveur particulière. Car elle été totalement imprévue. Nous voulions faire l’ascension de Sancy, mais l’itinéraire était déconseillé en raison de la neige. Alors cap sur une autre portion du Massif du Sancy. Et on ne le regrette pas !!

Dès le départ, le ton est donné. Le sentier monte, monte irrémédiablement, sur un chemin bien aménagé pour préserver la flore environnante. En ce mois de Mai, les jonquilles et autres petites fleurs parsèment la lande🌼. Une bonne raison pour faire de nombreux arrêts, photographiques, bien sûr, mais salutaires pour le souffle.

La pluie de la veille a laissé quelques traces… la boue est bien présente et ne facilite pas la montée. Heureusement, les semelles de nos chaussures de randonnée tiennent la distance et collent au sentier.

Rapidement, l’ascension devient de plus en plus idyllique, alors que le panorama sur ce versant du volcan s’ouvre sur le lac de Guéry et la roche Tuilière. Le temps est un peu nuageux, pourtant la vision est grandiose. On n’ose imaginer sous le soleil !!

Panorama sur le Lac de Guéry et la Roche Tuilière, avec un tout petit peu de vent !

Nous croisons un groupe de jeunes, marteaux en main et gilets jaunes sur le dos. Je suis bien trop curieuse pour ne pas leur demander ce qu’ils font là. Ils sont étudiants en géologie et sont en stage pour 2 semaines, pour cartographier la géologie de la chaîne des Puys. Ils nous expliquent ce qu’ils voient, là où nos yeux d’amateurs n’imaginent que cailloux. Necks, bombes… On s’abreuve de leurs mots.

On fait de nombreux arrêts photos, près des roches au milieu de l’ascension.

On aperçoit le parking de départ, tout en bas du Puy

Nous arrivons à la seconde partie de la montée, et le paysage côté Sancy commence à se dévoiler, saupoudré de neige❄.

Les lacets deviennent encore plus raides, mais le sommet est juste là, un peu plus haut, dans notre champ de vision. Bien sûr, l’arrivée sur le Puy, à découvert, s’accompagne d’un vent bien prononcé. Après la suée de la montée, l’arrêt est impossible, à moins de prendre bien froid.

Et puis comme il faut croire que nous n’en avons pas assez, nous décidons de prolonger le parcours de quelques centaines de mètres, jusqu’à un petit promontoire rocheux bien visible, le long de la crête. On se cale derrière les rochers, à l’abri du vent. La vue côté Sancy est éblouissante. Les rayons du soleil jouent avec les nuages, pour dévoiler tour à tour le Puy de Monne, le Puy de l’Angle ou les pentes striées de neige.

Et au fond, se dessine le Sancy, majestueux, drapé dans son manteau blanc, vestiges de l’hiver tardif. Il nous nargue, c’est certain!

À chaque minute, l’atmosphère change, passant d’un décor verdoyant et printanier, à la tourmente nuageuse, qui rappelle les paysages écossais.

Mais les nuages décident de s’accrocher plus longuement, sonnant l’heure du retour. Avec un pique nique dans le sac, nous aurions certainement craqué et continué sur cette magnifique crête. Mais avec seulement des fruits secs, nous ne tiendrons pas le coup.

Nous refaisons le trajet dans l’autre sens. Bien que le paysage soit toujours aussi extraordinaire, avec le Lac de Guéry en toile de fond, nos yeux sont braqués sur le sentier boueux. Ça descend fort, ça glisse, un peu, et nous devons rester concentrées jusqu’au parking d’arrivée.

On imagine presque l’Ecosse, dans ce décor désertique

Cette randonnée matinale nous a largement ouvert l’appétit, et l’on ne peut que vous conseiller de faire, comme nous, un arrêt à l’Auberge « le Buron du Col » avant de repartir. Si vous arrivez à l’heure du déjeuner, vous pouvez sans hésiter commander la « truffade » (recette à base de pomme de terre rissolée et de fromage de St Nectaire fondu) proposée au pied de la cheminée (ou sur la terrasse vue sur le Puy si la météo le permet). On s’est largement régalé, même avec une truffade partagée pour nous deux!

Par contre, ne faites pas comme nous, évitez de repartir juste derrière en randonnée ! ça n’est pas la même chose de marcher avec une truffade dans l’estomac !!

Informations Pratiques : Randonnée du Puy de la Tache

Départ : Col de la Croix Morand (Parking aménagé)
Emprunter immédiatement le cheminement entre les poteaux de bois (passage par des barrières et ponts anti-bovins)
Difficulté moyenne : courte distance mais montée (et donc descente) raide. Bâtons de marche conseillés
Prévoir différentes couches de vêtements, et surtout un coupe vent, quelque soit la saison. Vous ne serez jamais à l’abri sur les sommets pelés

Randonnée dans la Vallée de Chaudefour et
Cascade de la Biche

Imaginez plutôt. On suit une rivière joyeuse le long de prairies verdoyantes, jusqu’à l’orée d’un cirque majestueux, au pied des crêtes du Sancy. Des chamois, des mouflons, pour les plus chanceux…. Des cascades à foison. Et le silence….

Bienvenue dans la Vallée de Chaudefour : un vrai décor digne d’un conte de fée !

Après un accueil très sympathique de l’agent d’accueil de la Maison de la réserve, avec prêt de jumelles, nous empruntons la piste très agréable à travers les prairies. Nous sommes accompagnées des troupeaux de chevaux et de vaches, laissant derrière eux de bonnes odeurs. Oui, il faut réussir quand même à faire abstraction de cette odeur prédominante. Mais c’est ça aussi, la nature !

Une vallée glacière de toute beauté

Le sentier continue un moment,  toujours le long des prairies, jusqu’au Pont Ste Anne. Ici se trouve une particularité géologique, une source d’eau ferrugineuse. Nous goûtons à cette eau légèrement piquante et gazeuse. Avec modération cependant, au risque d’avoir quelques dérangements gastriques… Le gaz carbonique qui rend l’eau pétillante proviendrait du dégazage lent du magma produit et stocké dans des réservoirs profonds situés sous ou dans l’écorce terrestre peu épaisse.  
Alors, goûter à cette eau a un petit côté fascinant…

Il nous était impossible de ne pas tester à cette eau, qui resurgit après avoir été infiltrée depuis plusieurs millénaires.

La piste aboutit enfin au fond de la vallée, dans un cirque glaciaire extraordinaire, d’un vert incroyable. Le silence est intense ici, aucun vent, aucun bruit ne passe la barrière des montagnes du Sancy. Le doux bruit de l’eau de la rivière fait écho aux chants des oiseaux. C’est le lieu idéal pour le pique nique. On s’allonge dans l’herbe, les yeux rivés vers les parois rocheuses. On peut y apercevoir mouflons et chamois. Malheureusement, en cette merveilleuse journée ensoleillée, ils nous sont invisibles…

On admire les formations surprenantes aux noms imagés : la Dent de la Rancune, la Crête du Coq
On vous conseille vraiment d’envisager la découverte de la Vallée avec un pique nique dans votre sac. Le lieu est purement magique pour faire une pause. Avec de bons produits du terroir, ça n’en sera que mieux🤤!

On pourrait rester des heures, allonger dans l’herbe grasse, à humer le silence

Calés, là, au soleil, il nous faut beaucoup de motivation pour continuer la randonnée. D’autant que d’un coup le dénivelé se durcit. On croise un petit groupe qui nous avertit: ils ont croisé un troupeau de mouflons. On monte à travers la forêt, avec un maximum de discretion.

Les contrastes sont assez magiques, passant de nombreux cours d’eau. Mais malheureusement, aucun mouflon en vue. Il ont dû aller se nourrir ailleurs! Heureusement, le décor me fait oublier cette petite déception…

Nous finissons par atteindre le pied de la cascade. Blottie au creux des orgues basaltiques, elle est assez impressionnante, avec près de 30 mètres de hauteur. Elle bondit au dessus de la roche, tombant en créant une vaporisation naturelle qui fait du bien après cette montée ardue. J’adore depuis mon enfance la volcanologie, et les orgues basaltiques me fascinent. Qu’elle est incroyable cette nature, capable de créer des formes parfaites, qu’on pourrait imaginer taillées par l’homme. 

Nous sommes arrivés au fond de cette partie du cirque, face à la paroi qui ceint la vallée de Chaudefour. Il nous reste à revenir sur nos pas, vers la maison de la réserve.

Contrairement aux autres randonnées ci-dessus, cette vallée est un lieu idéal en famille, pour toutes les découvertes à faire et pour le cadre de rêve entre rivière et montagnes.

Informations Pratiques : Randonnée Vallée de Chaudefour, Cascade de la Biche

  • Départ : Maison de la réserve naturelle (Parking aménagé)
    N’hésitez pas à visiter l’accueil de la maison de la réserve, outre un très bon accueil, vous trouverez une jolie exposition sur le site, et aussi une carte des randonnées à 1€.
    Difficulté facile : La piste vous emmène en douceur jusqu’au fond de la vallée. La seule difficulté provient des quelques portions de montée vers la cascade de la Biche.
    Infos complémentaires : 
    La vallée dispose de nombreux sentiers de 1h à 5h pour le parcours le plus long sur les crêtes.
    Les chiens sont interdits dans cette réserve qui abrite une faune riche et protégée.

Voilà un petit aperçu de nos randonnées dans le Puy de Dôme. Une région surprenante de contrastes. La nature n’est ici jamais défigurée. Les étages de la végétation de montagne nous ont fait passer des vallées verdoyantes aux crêtes désertiques et ventées. On sent que la météo auvergnate est capricieuse et façonne le paysage avec rudesse. Sa beauté en est d’autant plus brute.

Nous avons également pu profiter de toute la richesse architecturale de cette formidable région authentique. Vraiment un gros coup de cœur pour cette contrée qui me rappelle par ses collines couvertes de fleurs , la région du Forez, dans la Loire, où nous avions passé un superbe séjour en famille juste 1 an avant. 

Des villages préservés, des édifices religieux incroyables, des décors champêtres d’une douceur infinie.
Le centre de notre pays ne cesse de m’éblouir

Le plaisir de prendre les petites routes; comme celle-ci qui mène à la réserve naturelle de la Vallée de Chaudefour

26 Comments

  1. Célia dit :

    J’adore l’ambiance de votre grimpette au Puy de Pariou, totalement mystique !!
    En tout cas un bien bel article pratique, c’est top. Je vais dans la région pour l’anniversaire de ma cousine cet été, j’espère trouver un petit moment dans le weekend pour regrimper un de ces volcans qui m’avaient tant plu quand j’étais petite !
    Célia
    ps : je me répète, mais vraiment fan de tes petites aquarelles 🙂

    • Les 3 M dit :

      Oui l’ambiance était très humide. Même si ça fait de jolis rendus, on a préféré la météo des jours suivants !!! Et merci pour mes petits croquis🙂 !

  2. kikimagtravel dit :

    Coucou Marieke ! quel bonheur de te lire et re-découvrir ces belles escapades ! J’ai vraiment adoré ce road-trip et j’espère qu’il y en aura des prochains =) J’ai d’ailleurs rajouté des liens vers ton article sur mon futur article hihi. Tes photos et tes croquis sont sublimes ( je le répète encore une fois ) et ne peuvent que donner envie de venir découvrir l’Auvergne !

    • Les 3 M dit :

      Merci beaucoup Laëtitia ! J’aurais toujours plaisir à te revoir, en escapade ou ailleurs. J’ai hâte de lire ton récit de notre séjour dans cette magnifique région d’Auvergne !!

  3. Steef6663 dit :

    👏🏻👏🏻 Bravo pour ce magnifique retour et mise en valeur sur les rando en Auvergne ! Les photos sont splendide et les « dessins » trop chouette 😍😍😍 ! J’ai beaucoup apprécié lire ton article !

    • Les 3 M dit :

      Merci beaucoup. Je connais ton attachement à cette région alors je suis ravie que l’article te plaise 👌😋.

  4. Marc Robin dit :

    Je suis originaire d’Auvergne et je viens m’y ressourcer avec toujours le même plaisir

  5. Eve Alcaide- syndicat mixte du PNRVA dit :

    Bonjour

    Merci pour ce bel article qui donne envie de venir randonner dans le Parc des volcans d’Auvergne ! Je me demandais si vous vous seriez d’accord pour que nous, syndicat mixte du Parc naturel régional des volcans d’Auvergne, nous relayons sur notre outils ( site internet page FB) cette page de votre blog?

    • Les 3 M dit :

      Bonjour,
      Je vous remercie pour votre commentaire. Vous pouvez relayer l’article sans problème 👍. Merci juste de bien nous identifier.

  6. Les photos sont très belles. Je suis ravie que ma belle Auvergne charme les visiteurs 🙂

  7. Super article et quelle qualité de photos !! Il faudra venir nous voir en Pays de Salers, la continuité des Volcans d’Auvergne. Le Cantal plus Grand Volcan d’Europe !
    On vous attend !! N’hésitez pas à nous contacter
    Office de Tourisme Pays de Salers

    • Les 3 M dit :

      Merci, on avait prévu Salers dans notre programme, mais on a changé car un peu trop de route, et donc plus assez de randonnées 😋😅. Mais on n’hésitera pas 👍

  8. Quelle belle immersion au travers de ces paysages fantastiques. On ne connaît que trop peu l’Auvergne, et ses randos dont certains Puy mythiques enchantent notre imaginaire. Nous habitons pourtant si proche et tu nous donnes une raison supplémentaire d’y retourner !!! Tes photos, tes aquarelles et tes textes sont d’une grande qualité ! Bravo !

    • Les 3 M dit :

      Merci beaucoup pour ce gentil commentaire. Je suis très surprise que vous ne connaissiez pas bien cette région, en voisins que vous êtes. Alors oui, il faut que vous alliez la découvrir, vous ne serez pas déçus, c’est certain 😁

  9. Jacques dit :

    Merci pour ce partage, c’est tout simplement superbe.
    Pouvez-vous me dire où trouver les itinéraires à suivre, rien de prévu ce week-end, nous irions bien voir ça de nos propres yeux.

    • Les 3 M dit :

      Merci pour ce commentaire, oui ça vaut le coup d’y passer le week-end. Pour ces randonnées là, vous n’avez pas vraiment besoin de descriptif d’itinéraire, c’est vraiment bien indiqué, du moment que vous êtes au point de départ que l’on indique 😊

  10. prodhomme dit :

    merci pour ce partage , beauté , simplicité de cette région bien présentée !

  11. Aussize dit :

    Toutes ces randonnées sont connues des randonneurs auvergnats mais cela a été un vrai plaisir de les voir ainsi mises en valeur par ces belles photos et les petites aquarelles qui les accompagnent.

    • Les 3 M dit :

      C’est bien vrai que ces randonnées sont des classiques ☺️. C’était ma première découverte de la région et je n’aurais pas la prétention de « dévoiler » des secrets. Juste mon humble contribution à la beauté de l’Auvergne 💖

  12. Superbe il n’y a que se mot a dit merci pour ses belles photos moi qui ai pratiquer ses randos en un temps plus propice qu’a heure actuelle ou un accident ma obliger a arrêter c’est vrai que nôtre Auvergne et belle avec ces volcans sa faune et sa flore et ces lacs. Merci pour se partage

    • Les 3 M dit :

      Je suis vraiment ravie que ces découvertes parlent et plaisent aux connaisseurs. Merci de votre soutien 😘

  13. 2 cht'is dit :

    Par le plus grand des hasards nous avons fait début mai la grande traversée du Massif Central à pied de Clermont Ferrand à Murat. Nous ne connaissions pas non plus la région et avons été conquis par les paysages grandioses en particulier par le plateau du Cézalier (petite Mongolie) et pour nous sous la neige. Bravo pour les photos et les commentaires plein de réalisme et de simplicité. Nous nous sommes replongés avec délice. On attend avec impatience le prochain compte rendu

    les 2 ch’tis.

    • Les 3 M dit :

      Merci beaucoup ! On imagine effectivement la neige que vous avez eu, pour nous qui n’avons vu que les résidus ! L’Auvergne a l’air de conquérir toutes les âmes en quête de nature… Et bravo pour cet exploit sportif, une grande traversée !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.