Dolomites Italie

Une constellation de pics et de sommets enneigés, des paysages de carte postale, l’architecture typique du Tyrol, des lumières à couper le souffle. Et des activités pour tous, même pour les non skieurs ! On a gardé les yeux grands ouverts pendant une semaine, malgré le froid. Et on partage nos plus beaux souvenirs en famille avec vous !

Mais qu’est-ce donc exactement que les Dolomites ? C’est en fait la plus belle partie des Alpes Italiennes, caractérisée par la présence prédominante de la roche dolomitique, qui offre une découpe particulière à la roche, taillée de très profondes vallées et de parois verticales. Comme autant d’îlots dolomitiques. Pas étonnant que cette région soit classée par l’Unesco au Patrimoine Mondial de l’Humanité.

 

« la plus belle œuvre architecturale au monde »
Le Corbusier

 

Dès les premières heures dans les Dolomites, nous somme confrontés au froid. Ça fait peur à Madame-M, ces vacances au froid, elle qui est un glaçon ambulant ❄. Heureusement, nous y sommes préparés ! le froid ne vaincra pas !!

Alors que nous sommes en route pour notre lieu de séjour, la route serpente entre les falaises, est nous amène jusqu’au village Alleghe, posé au bord de l’eau. Enfin… au bord de la glace ! Le lac est gelé, et nous rêvons déjà tous les 3 de pouvoir y marcher, chose que nous n’avons jamais faite. Nous sommes très méfiant, petit pas après petit pas, avançant comme des petits vieux, le dos courbés….   avant de voir d’autres personnes y marcher tranquillement, nous regardant ironiquement !! L’esprit un petit peu plus tranquille,  nous glissons sur la couche de glace d’un bleu magnifique. Quelle beauté sous nos pieds 💎! De nombreuses bulles sont coincées là, attendant la liberté printanière… On les admire, de très près pour Mini-M qui finit forcément le cul sur la glace !

Nous reprenons notre route via le magnifique Col de San Pellegrino puis Moena. Nous n’avons qu’une hâte, poser nos valises et, dès le lendemain, commencer l’exploration de la région. Nous arrivons dans le Val di Fassa, notre hébergement chaleureux nous attend à Campitello di Fassa.


INCURSION DANS LE SUD TYROL :
Ortisei, montagne de Seceda et Sella Pass au coucher du soleil


Certainement l’une de nos plus belles journées!! Parce que le Sud Tyrol, c’est la vitrine même des Dolomites : tellement de sites emblématiques et photogéniques ! Nous avons donc prévu une journée dans cette région exceptionnelle. Tous les moments de la journée y furent incroyables.

En quittant Canazei, la route monte immédiatement de virages en virages vers le Col du Sella Pass, surplombant rapidement la vallée, et dévoilant des paysages de montagnes tellement accrocheurs. Nous nous arrêtons encore et encore, c’est tellement magnifique avec la petite couche de neige qui est tombée la veille !

Il faut vraiment faire un arrêt. Impossible de ne pas fouler ce tapis blanc. Depuis le Sella Pass, nous marchons en direction des Sella Towers. Notre avancée est souvent ralentie, le chemin est parfois verglacé, parfois nos pieds s’enfoncent profondément. Nous marchons 30 minutes seulement, déjà essouflés, mais surtout émerveillés à chaque pas par la vue qui s’ouvre devant nous.

 

Nous reprenons ensuite la route jusqu’à Ortisei, où nous dégusterons une bonne pizza. Ortisei est un bon point de départ pour monter en téléphérique à l’assaut des montagnes. Vous aurez le choix entre les Alpes di Siusi (Seiser Alm) ou le sommet emblématique de Seceda. C’est ce dernier que nous choisissons.

Arrivés en haut, il nous reste 10 minutes à pied pour approcher le point de vue si célèbre de cette cime 🗻. Enfin, 10 minutes en temps normal. Pas avec un Mini-M fatigué… Mais on y arrive à force de motivation !  Quel spectacle sur l’ensemble des sommets et bien sûr sur les fameuses aiguilles de Seceda !

On redescendra cette petite côte en luge, celle luge qu’on transporte chaque jour avec nous dans le sac à dos (luge Wed’ze de Décathlon à 5€ aucun partenariat) et qui glisse comme un folle sur la neige bien dure 🛷. On fait le chemin retour beaucoup plus vite qu’à l’aller et sans besoin de motiver les troupes, retombant tous à l’âge de Mini-M !

Il est déjà 16h, nous décidons rapidement de reprendre la route du retour pour être à proximité du Sella Pass lors du coucher de soleil qui s’annonce plutôt majestueux. Nous “déposons” Mini-M dans la neige devant nous (le coucher de soleil ne l’intéresse pas !!) et profitons de toutes les nuances de roses que prend la voûte céleste et les falaises environnantes.

.


MARCHER DANS LES VALLÉES ENNEIGÉES :
Lac de Carezza, Val di Fassa


Les vallées des Dolomites regorgent de pépites, chapelles, lacs, rivières et forêts… Prendre la route, faire des arrêts quand au détour d’un croisement, une petite église se dévoile. Quand le début d’un chemin semble prometteur, la neige recouvrant les arbres de la manière la plus poétique qu’il soit.

Mini-M s’en donne à cœur joie, plus la neige est haute, plus le sentier est intéressant. Nos pas “croutchent” dans la neige fraîche. Que ce soit pour une bataille de boules de neige endiablée, ou pour juste écouter le silence étouffé de la forêt figée dans son manteau blanc, le charme de l’hiver opère sur nous. L’avancée est bien lente, on respire à fond, et …  une boule dans neige atterrit sur ta tête. On passe alors d’un état de zénitude absolu à l’état du grizzly qui sort d’hibernation. 🎯Bataaaaaaaaille !!

 


AU SOMMET DES DOLOMITES :
La Marmolada


S’il y a bien un sommet à découvrir dans les Dolomites, c’est la Marmolada, la reine des Dolomites. Ce sommet, le plus haut de la chaîne, tutoie le ciel du haut de ses 3343 mètres.

L’accès au point de départ est en lui-même un joli cheminement. On longe par la route la rivière, serpentant ensuite jusqu’au Col de fedaia. Un lac immense est posé aux pieds de la montagne. On lève les yeux, la Marmolada nous surplombe. Elle ne paraît pas si impressionnante vue d’ici. C’est assez étrange comme parfois, vu d’en bas, un sommet paraît si proche.

 

Et pourtant, on doit redescendre la route jusqu’à Malga pour enfin emprunter le téléphérique qui nous emmènera presque au sommet, sur la terrasse panoramique à 3265.

Mais en fait d’1 téléphérique 🚠, c’est en réalité une succession de 3 télécabines, plus vertigineuses les unes que les autres. Nos estomacs font des bonds quand d’un coup la cabine nous arrache et nous lance le long des falaises. Vraiment, nous avons pris énormément de téléphériques au cours de la semaine, mais cette ascension là reste incomparable.

Bien sûr, tout là haut, vous imaginez bien que la terrasse nous éblouie par le panorama qu’elle offre. Malheureusement, ici, pas de possibilité de marcher un peu. C’est un cul de sac. Mais pas le plus moche. Car seul le corps est bloqué. Le regard, lui, se perd à 360 degrés sur la myriade de sommets. Tout est morcelé, dentelé, vertical. Comme une mer infinie de pics rocheux enneigés.

Bref, c’est juste incroyable. Mais il fait si froid tout là haut qu’on ne reste pas trop longtemps sur la terrasse. On redescend alors d’un saut de téléphérique pour aller manger avec cette vue à l’étage inférieur .


NOTRE POINT DE CHUTE:
Campitello di Fassa et Canazei


Nous avons fait le choix de loger juste à côté de Canazei, à Campitello di Fassa, un point de chute idéal pour découvrir la partie Sud des Dolomites.

Non seulement, beaucoup de sites sont accessibles facilement, et cette  situation offre de nombreux atouts.

Le village de Campitello di Fassa est à taille humaine, avec des habitations typiques et les sommets du Col Rodella juste au-dessus. Nous avions gardé cette option d’y monter en téléphérique en partant directement à pied de notre logement, en cas de fortes chutes de neige et d’impossibilité de prendre la voiture. Au final nous n’aurons même pas eu l’occasion d’y monter !

Le village mais aussi la région, en particulier la station de Canazei, très jolie et vivante à 2km seulement, permettent d’innombrables activité pour toute la famille, sans forcément faire de nombreux kilomètres en voiture. Nous aurions pu facilement profiter de la vallée sans voiture, en prenant les bus (très nombreux, les téléphériques, ou juste en marchant le long de la rivière  Fassa).

Comme partout dans les Dolomites, tous les villages donnent accès aux piétons dans les télécabines. Autour de Campitello et Canazei, rien moins que 4 téléphériques dont notre préféré :  le superbe Pass Pordoi. Un des endroits qui nous a le plus marqué. Ce jour là, si le soleil était bien présent, il n’était pas seul. Un bon vent glacial nous accompagnait jusqu’au sommet. Mais cela ne nous a pas empêché de profiter de la vue incroyable sur l’ensemble des montagnes environnantes. Il ne fallait juste pas ouvrir la bouche, sauf à vouloir avaler d’un coup une poudre glacée !

 

 


LES DOLOMITES EN HIVER
AVEC UN ENFANT


Il n’y a pas de doute. Découvrir les Dolomites en hiver avec un enfant, c’est le rendre heureux. Comme souvent, les villages disposent d’un nombre incroyable de choses à voir. Bien évidemment, Mini-M a également pu prendre son tout premier cours de ski, avec un moniteur parlant français. On est quand même sur le domaine du Dolimiti Superski, le plus grand domaine skiable au monde !

Nous avons aussi pu profiter de la jolie piscine intérieure extérieure Dolaondes de Canazei, parfaite pour un moment de détente à la fin de notre semaine de découvertes. Nous avons aussi beaucoup apprécié la balade en calèche sur neige qui mène de Campitello à Canazei. Un moyen de transport typique et écologique.

Mais finalement, la nature peut suffire largement au bonheur d’un enfant. Faire un bonhomme de neige ☃, enfoncer ses jambes jusqu’aux genoux dans la poudreuse, faire une partie de cache cache dans la neige, emmener une luge ou juste rouler dans les congères. Mini-M nous prenait les mains chaque matin  pour nous tirer vers la porte « Viens Maman  viens Papa  on va jouer dans la neige »!!

Nous avons fait quelques balades à pied, mais toujours sur de courtes distances, la plus longue aura été le tour du lac de Carezza, sur un peu plus de 2km. C’est peu, mais dans la neige, avec un enfant qui s’arrête devant chaque sapin pour le secouer, ça nous a pris près d’1h. Mais on s’est bien amusé. On a marché un bon moment également le long de la rivière Fassa, un sentier, partagé avec les skieurs de fond, qui longe toute la vallée.

 

Mais le plus grand bonheur de Mini-M aura été de regarder les téléphériques arriver dans leur station, de les voir tourner sur le tourniquet, pour repartir, de monter dedans et d’admirer le croisement avec les autres cabines ua milieu du vide.

Bref, les petites joies simples de la montagne !

 


INFOS PRATIQUES 


>  Budget

Budget global pour 2 adultes + 1 enfant pour 1 semaine dans les Dolomites : 1823€

> Louer une voiture dans les Dolomites en hiver

 

Une information indispensable : pour rouler dans les Dolomites en hiver, votre véhicule doit être obligatoirement équipé pour la neige. Vous devez donc soit être équipé de chaînes, soit rouler avec des pneus neige. La plupart des loueurs proposent cette option. Nous sommes passés comme souvent par Autoescape et en faisant défiler les voitures disponibles, certaines sont proposées avec les chaînes.

Nous avons mis les chaînes 5 fois, pour passer des cols surtout. Si vous n’avez pas l’habitude de mettre des chaînes, on vous conseille de regarder sur Youtube une vidéo avant d’essayer. Ça vous évitera de galérer pendant de longues minutes dans le froid. Finalement, si on sait comment s’y prendre, c’est réglé en 5 minutes.

 

> Passion téléphériques

Même si on ne fait pas de ski, les Dolomites offrent leurs télécabines aux piétons. Et comme il y en a partout, c’est vraiment un bonheur de sillonner les sommets de la région. Par contre, c’est un gros budget à prévoir !

Téléphérique Canazei > Pecol > Col dei Rossi : 18,5€ ad / gratuit enfant
Téléphérique Pass Pordoi (+ navette bus de Pecol au Col de Pordoi) : 18€ ad / gratuit enfant
Téléphérique Ortisei > Seceda : 30€ ad / gratuit enfant
Téléphérique Malga > Marmolada : 30€ ad / gratuit – de 6 ans
Téléphérique Alba > Ciampac : 13€ ad / 8€ enf

Nous avons toujours été les seuls piétons à bord, à croire que peu de monde souhaite se balader en hiver. Par contre, nous étions entourés bien sûr de tous les skieurs et snowboardeurs. C’était assez impressionnant avec Mini-M, tout petit, serré entre les équipements des autres passagers. Heureusement, on nous laissait toujours une place le long des vitres !

 

 

Nous avons eu un vrai coup de coeur pour cette partie des Alpes si marquée par la verticalité, et pour une première fois en vacances à la neige, tout le monde s’est régalé. Et comme toujours, l’Italie nous émerveille pour sa beauté et son authenticité! 

 

12 Comments

  1. C’est tellement sublime, les photos sont magnifiques, je me suis évadée dans ce paradis blanc grâce à votre article, merci 🙂

    • Les 3 M dit :

      C’est vraiment un paradis cet endroit, vert et bleu l’été, tout blanc l’hiver, mais tout aussi photogénique ! Merci pour ton commentaire !

  2. Les Dolomites nous tentent de plus en plus.
    Tes photos sont juste SUBLIMES !! Ce coin d’Italie a l’air tellement dépaysant.
    Mini-M a du se régaler 🙂 C’est une super destination à faire en famille. On se la garde dans un coin de notre tête 😉

    • Les 3 M dit :

      Tu connais notre amour pour l’Italie. Tu ajoutes à cela la neige et ces montagnes incroyables. Oui, les Dolomites sont parfaites, et en famille c’est très facile

  3. kikimagtravel dit :

    Vous me faites absolument rêvée ! J’ai beau voir les dolomites en long en large en travers sur les réseaux je ne me lasse jamais de ces sommets abruptes! Et vos clichés sont absolument exceptionnels comme d’habitude j’ai envie de dire mais là.. c’est la grosse claaaaaaaaaaaaque! Le budget est quand même assez raisonnable pour une virée en famille même si les télésièges c’est quand même un budget de dingue! J’avais déjà remarqué ça en Bavière! 50 euros la remontée mécanique par personne pour le Zugpitze, je trouvais ça carrément fou mais c’est ça les Alpes en règle générale. Enfin soit cette partie d’Italie fait rêver…. merci pour ce beau moment…

    • Les 3 M dit :

      Merci Kiki pour ton long commentaire si enthousiaste! C’est vrai que les Dolomites sont archis connues sur les réseaux sociaux, elles sont si photogéniques ! Quant au budget, oui le téléphériques sont plutôt chers. Mais cela reste moins cher que le ski !! On a aussi emprunté beaucoup de téléphériques parce qu’avec Mini-M, impossible de faire de longues balades, et c’est bien trop tôt pour les raquettes. Et que c’est très tentant d’aller voir là haut !! C’est vraiment un coin qu’on conseille, et à part ces activités hivernales coûteuses (ski ou téléphériques), il y a vraiment de quoi se régaler sans gros budget, car tout le reste est moins cher qu’en France !

  4. Jean-Claude dit :

    Très.beau reportage, cela donne envie d’y aller.

  5. Tremeaux dit :

    Tu as ce don de nous donner envie d aller à chaque endroit que tu décrits !!! 😉

  6. Quelle belle carte postale tu nous offres là ! Franchement, ton article est tout simplement splendide. Tu nous fais rêver. Moi qui l’avais inscrit parmi notre whish list à découvrir, ça me donne encore plus envie d’y aller. Tu nous régales comme à chaque fois, au travers de tes textes, de tes illustrations, de tes photos. C’est magique

    • Les 3 M dit :

      Merci beaucoup pour ton soutien. C’est très bien que les Dolomites soient sur votre wishlist, en famille c’est parfait et quelque soit la saison 👍

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.